Tuesday, 13 June 2017

Place de la nation marketing event

Our marketing event at Place de la Nation was spread out over three days, Friday 26th, Saturday 27th and Sunday 28th of May. Our purpose there was to sell products created by AVO and to spread awareness of the organisation.

The first day began with an opening ceremony attended by many significant figures, where we and the other stall holders were greeted. Afterwards we all returned to our stalls where news presenters went round and took interviews asking people to  talk about the products they were selling. In our stall we were selling body butter, soap, teedo, moringa, lip butter, water and bissap, all this was possible thanks to our wonderful training sessions that had taken place at AVO. Before this event we had also taken the time to design and add new and attractive labels to our products which required a lot of sticking and packaging!

Many people came from afar to check out the products being sold at the fair; our stall was a great success due to Aina talking the lead role of promoting the AVO products and persuading many people to buy them. Aina spoke about the health benefits of the products; such as the moringa, which we know from our nutrition awareness raising is full of calcium, iron, vitamin A and many more nutrients.

We had the chance to look round the other stalls, which was a thoroughly enjoyable cultural experience, as we were able to see locally made products and find out how they are made, two Brits even sampled ‘dolo’ - non-alcoholic local beer. We also got to meet other charities and even has an awareness raising session on sexual health delivered to us!

One of the Brits brought a bowl which was made from the gourd fruit, and met the woman who made it, she was able to explain the process of making it and told us how she added the intricate flower design with a flame.


After a long, busy three days, we were happy to find out that we made a huge total of 45,600f cfa, which was a great achievement for us and the AVO staff. We hope to continue to achieve such high goals for the rest of our placement. 

Nutrition Awareness Raising Sessions

During our placement we gave nutrition awareness raising sessions, one was at the Child Development Center in a church with the support of a professional nutritionist. We had to speak with the staff of the organization and raise their awareness on the affects of the foods in the body. Including the role that certain nutrients play in the body and also the roles of sugar, salt and oil in the diet. After our session, all the staff were satisfied and some even wanted to know more. We were very pleased with how it went.



We conducted another nutrition awareness raising session in a school named Maranata, the headmaster rounded up the students into the room, there were so many some didn’t even have a seat! We began our session by presenting the eat well plate to the students and asking them if they knew which foods go in which groups, then what nutrients can be found in these foods and their role in the human body. They responded very enthusiastically. Finally, we informed them of the consequences of the excessive consumption of sugar, salt, and oil and recommendations for a good and healthy diet. We hope that the students took our information on and will use it to lead a well-balanced life.




We also did a nutrition session with the children of AVO, we made it slightly shorter and easier to understand as they are only young, however we were impressed with how we managed to retain their attention. 



Our final awareness raising session on nutrition was performed in the village of Soula located 50km out of Koudougou, we were greeted by the locals who made us feel very welcome. Here we completed our same session however added in some more information including how to cook things properly, nutritious foods for children and easily accessible and cheap nutritious rich foods available in villages.


The purpose of our awareness raising sessions was to educate people on healthy eating. We wanted people to become more conscious of the foods they are consuming. We knew we had succeeded in this as many people thanked us for providing them with this information and others even asked questions. Not only have these awareness raising sessions benefited the participators but it has also enabled us to improve our confidence and public speaking skills. As a team, we feel very proud and motivated to continue awareness raising and helping vulnerable communities.

***

Les sensibilisations sur la nutrition

Au cours de notre placement  nous avons eu a donner des sensibilisations sur la nutrition, notamment au Centre de Développement pour Enfant dans une église avec l’appui d’un nutritionniste professionnel, ou nous avons eu a parler avec le staff de l’organisation et a les sensibilisés sur les apports des aliments dans le corps, sur le rôle que joue certains nutriments dans l’organisme, aussi on les a sensibilises sur les méfaits du sucre, du sel et de l’huile .Après notre prestation, tout le staff était satisfait et  voulait savoir encore plus. Et c’est avec cette satisfaction que nous avons pu quitter le centre avec un staff bien sensibilisé sur la nutrition.


Aussi, nous avons eu a faire une autre sensibilisation toujours sur le thème de la nutrition dans un groupe scolaire nommé MARANATA, ou nous avons eu besoin de l’aide du fondateur pour mobiliser les élèves a prendre part a notre sensibilisation, et le résultat fut très satisfaisant car la salle était pleine a craquer. Et ainsi débuta notre sensibilisation avec la présentation d’une assiette aux élèves a qui ont demanda de classer les aliments dans leur différent groupe, ensuite quels nutriments peut-on trouver dans ces aliments et leur rôle dans le corps humain. A la suite de cela, on leur expliqua le rôle des vitamines et ou est ce qu’on peut les trouvés. Enfin pour clos, on leur donna les inconvénients de la consommation excessive du sucre, du sel et de l’huile ; et les recommandations a suivre pour une bonne nutrition. Les élèves ayant pris des notes approuvait qu’ils avaient bien appris de notre enseignement, et espérons que cela leur servira ultérieurement.



Enfin, pour finir nous avons fait une sensibilisation sur la nutrition avec les enfants de AVO a qui on a appris a bien se nourrir. Tout d’abord on leur a présenté une assiette contenant différents aliments et leur a demandé de les classifiés selon leur groupe ; Après ça, on leur adonne les différents vitamines et leur rôle dans le corps, puis on leur a donné les conséquences du sucre, du sel et de l’huile.


Ces sensibilisations avaient pour but de changer les mauvaises habitudes alimentaires des personnes pour leur mieux être. Et comme attendu la sensibilisation a éveiller plus d’  une conscience, car après, plusieurs personnes nous ont approché pour en savoir plus et nous remercier pour cette grande connaissance que nous leur avions apporté, car cela y va de leur environnement, de leur santé donc de leur vie. Ces sensibilisations ont été pour nous une manière d’améliorer notre confiance en soi et notre confiance face aux publiques. A cela il faut ajouter que le fait de savoir qu’on sauve des vies par notre enseignement, est source de fierté pour nous, et cela a augmenté notre estime en soi. A travers toutes ces activités nous répandons le bon sens aux enfants et veuves de AVO, nous leur avions permis d’acquérir des connaissances et de bonnes habitudes qui leur permettront de s’assurer une meilleur santé, car sans santé pas de travail pour les femmes de AVO qui seront dans l’incapacité de s’autonomiser. Enfin, après ces quelques sensibilisations, l’expérience que nous avons acquérir a permis de booster notre envie de mener plus d activités dans nos différentes communautés en vue d’apporter notre part de citoyenneté.





Soula


On Monday 15th of May, the ICS volunteer team working on behalf of Association Aide aux Veuves et Orpelins (AVO) and a staff member of the organisation went to Soula, a village about 50 km out of Koudougou for an awareness raising session. These sessions were on two key topics, environmental protection and nutrition. The aim of our awareness raising was to bring to light the dangers, that people’s actions have on the environment and propose solutions to reverse them. In addition, the nutrition talk was aimed at changing the behaviour of people’s eating habits and advice on how to eat healthily and have a balanced diet.



125 adults and 111 children attended with enthusiasm and curiosity, with the help of the local community this session was very successful. We were able to captivate and motivate the attentions of the participants during the talk as the team carefully explained how to protect the environment. We also spoke to them about nutrition and what different groups of food they should be eating, for a healthy balanced diet. The audience displayed interest by asking topical questions. 








The awareness raising session was a great success. It was a really good to improve on our personal development goals; as many of us want to improve on our public speaking. We all pulled together as a team and the Brits even spoke some French and Moore, which the audience really appreciated and it also gave them something to have a giggle about! This day was an outstanding day!

***

Le lundi 15 mais, l’équipe des volontaires ICS œuvrant pour le compte de l’association aide aux veuves et aux orphelins (AVO) et un membre du staff de l’organisation se sont rendus à Soula, un village situé à environ 5Okm de Koudougou pour une session de sensibilisation avec cette communauté. La sensibilisation a porté sur deux thèmes fondamentaux dont la protection de l’environnement et la nutrition alimentaire.  L’objectif de cette sensibilisation était de prime à bord de faire prendre conscience aux populations les dangers qu’ils encourent à travers leurs propres actions sur l’environnement  et leur proposer des solutions pour préserver l’environnement. En outre la sensibilisation sur la nutrition visait le changement de comportement de cette population sur leurs habitudes alimentaires et comment manger sain et équilibré.




125 adultes et 111 enfants avec enthousiasme et curiosité ont répondus présent à la sensibilisation et avec l’engagement, l’aide des représentants et élus locaux de la communauté ; nous avons pu captiver et motiver l’attention des participants pendant la sensibilisation. L’équipe avec tact a expliqué comment protéger l’environnement et ensuite pour son propre bien être comment bien se nourrir. Le public présent a témoigné par des questions pertinentes l’intérêt accru qu’ils accordaient au sujet et même après la séance certains s’approchaient de l’équipe présente pour prendre des renseignements.




La sensibilisation a été un véritable succès, c’était une première fois pour certains volontaires nationaux et Britanniques ce qui nous a permis d’améliorer notre confiance en soi ; notre travail d’équipe et à surmonter nos peurs face à un public même si dans l’équipe on a rencontré certaines difficultés comme la langue. Les Britanniques qui ne comprenaient pas la langue ont fait preuve de flexibilité et les nationaux ont essayé de retranscrire le travail en Mooré afin que les britanniques puissent utiliser cette langue pendant la sensibilisation. Cette journée a été une journée formidable.








Community meals at AVO

We are only a few weeks in but one of the biggest highlights, have been our fortnightly community meals.


On the first community meal, we were thrown in the deep end as we had only been at AVO for two days and did not have time to prepare. Luckily, we used our initiative and Amy's previous pre-school experiences, we had great fun teaching them various different British songs, which Amy and Penny really enjoyed teaching the children including : the French/English welcome song, the rainbow song, twinkle twinkle little star, the counting to 10 song, and the banana song. The Banana song was the biggest success, as days later we heard it being sang by the children of the neighborhood on our cycle to work, which was amazing! Katie also introduced a great 'water' song, which she brought from Zimbabwe to Burkina.




We then had the meal, where we continued washing and marking their hands, to ensure that each child had been washed and fed, using the system that Cohort 2 introduced to AVO. 73 children came to the lesson and even more had a nice hot meal. After the meal, the children were all happy and full, we got them into a circle and did the hokey-cokey, which all the children joined in with and had great fun! 


Our second community meal, was an amazing follow on from our first! The children remembered the songs we taught them and enjoyed singing them again. We then had an English class performed to 86 children, taken by Banao and Elizabeth, which all the children were very keen to participate in and were very good.  They learnt English words and phrases, such as how to introduce themselves, and say how they are, and colors and body parts.

We then had the meal, and after, we enjoyed a tickle war with the volunteers vs the children, which was a lot of fun but left us all very sweaty! The children also enjoyed a nutrition talk, done by Nadia, Aina, Banao and Hamed. They learned about the different food groups, with our colorful poster they were able to identify the food groups more visually. Hopefully they can share this knowledge with their families to improve their health. The children also loved hearing that the mangoes that they took from the trees at AVO were full of nutrients. 

The second community meal went so well, we couldn't get the children to leave, following us on our way home.

The food for the children on both community meals were prepared by members of one of the host families, they cooked fried rice with fish, which takes many hours of preparation. The meal is the most important aspect of these days as some children come from a far and others even come during their school lunch break to fill their tummies. They eat their meals on rice sacks sewed together and benches, these were provided by the previous two cohorts. 



***

Les repas communautaires à AVO 

Arrivés a AVO que durant quelques semaines, notre réalisation, la plus marquante fut le repas communautaire qui se tient tous les quatorze jours avec les enfants d’AVO.

En ce qui concerne le premier repas communautaire, nous n'avions été à AVO que pendant deux jours et n'avons pas eu le temps de nous préparer. Ce qui signifie qu’il fallait improviser, Heureusement, nous avons user d’astuces ainsi que de nos différentes  expériences antérieures. Nous avons fourni  beaucoup d'efforts pour leurs enseigner différentes chansons anglaises, qu'Amy et Penny ont vraiment aimé enseigner aux enfants, y compris: la chanson d'accueil française / anglaise, la chanson arc-en-ciel, Le nombre de 10 chansons et la chanson de la banane. La chanson Banana a été le plus grand succès, car des jours plus tard, nous avons entendu les enfants du quartier chanter sur notre route quand nous partons au travail, ce qui était incroyable! Katie a également introduite une grande chanson dénommée 'water' (eau) qu'elle a apprise au Zimbabwe.






A l’heure du déjeuner ; avant qu’ils ne reçoivent leur repas; nous nous sommes assurés que chaque enfant avait les mains proprement lavé. Ensuite et comme le faisait la cohorte 2; pour s’assurer qu’ils ne reviennent pas pour un second repas; nous avons marqué leurs bras d’un signe. Un total de 73 enfants ont pris part au repas. Après le repas, les enfants étaient tous heureux et rassasiés, nous les avons mis dans un cercle et avons fait des jeux comme le hokey-cokey, avec lequel tous les enfants ont participé et ont eu un grand plaisir!



Notre deuxième repas communautaire a été une suite incroyable de notre premier! Les enfants se sont souvenus des chansons que nous leur avons enseignées et ont appréciés de les chanter à nouveau. Nous avons eu une classe d'anglais pratiquée avec 86 enfants, administrée par Banao et Elizabeth, tous les enfants étaient très désireux de participer et étaient très bons. Ils ont appris des mots et des phrases en anglais, comme la façon de se présenter et de dire comment ils vont, les couleurs et les parties du corps humain.




Nous avons ensuite eu le repas, et après, nous avons eu un jeu; les volontaires contre les enfants, ce qui était très amusant, ce qui nous a tous  laissés en sueur! Les enfants ont également eu une sensibilisation sur la nutrition, faite par Nadia, Aina, Banao et Hamed. Ils ont appris les différents groupes d'aliments, avec une affiche colorée représentant  les différents groupes alimentaires. Ceci leur a permis d’identifier les groupes de nourriture visuellement. Espérons qu'ils peuvent partager ces connaissances avec leurs familles pour améliorer leur nutrition et même leur santé. Les enfants ont également aimé apprendre que les mangues qu'ils prenaient des arbres à AVO étaient pleines de nutriments.



Le deuxième repas de la communauté a été un succès, nous ne pouvions pas faire rentrer les enfants chez eux, ils nous suivaient en allant à la maison. La nourriture pour les enfants sur les deux repas communautaires a été préparée par des membres d'une des familles d'accueil, elles ont préparé du riz gras au poisson, ce qui nécessite plusieurs heures de préparation. Le repas est l'aspect le plus important de ces jours, car certains enfants viennent de loin et d'autres viennent même pendant leur pause-repas scolaire pour manger. Assis sur des sacs de riz recyclés ou sur des bancs fournis par les deux cohortes précédentes ; Ils mangent leurs repas.




Wednesday, 19 April 2017

Bienvenue to cohort 3

AÏna Tiemtore, 22, Ouagadougou, Burkina Faso
I am very happy to work with my team at AVO . As an ambition, I would like to help my community to the best of my ability; develop my team spirit, know the parameter of participative communication and improve my level in english. My new friends are amazing

Je suis très contente de travailler avec mon équipe à AVO. Mon ambition est d’aider de mon mieux ma communauté, de développer mon esprit d’équipe, de connaitre les paramètres de la communication participative et d’améliorer mon niveau en anglais. Mes nouveaux amis sont formidables


Penny Anderson, 21, Scottish Borders, Scotland.
I am happy to be here at AVO to make a positive, sustainable change.
I also can’t wait to learn how to make some of the local food like ‘babemda’ and local juice juice ‘bissap’.

Je suis contente d’être ici à AVO pour apporter un impact positif et durable au changement.
Je voudrais apprendre à préparer la nourriture locale comme le babemda et le jus de bissap.


Elizabeth Forshaw, 19, Silverdale, UK
I hope to make a positive change in disadvantaged communities and bring happiness to other peoples lives .

J’espère faire un changement positif dans les communautés désavantage et apporter le bonheur aux vies des autres personnes.


Hamed Savadogo, 25, Ouagadougou, Burkina Faso
ICS for me is an opportunity to have different experiences like team work and learn to be useful for the community. I hope that through our activities we make a positif sustainable impact on vulnerable communities.

ICS pour moi est une opportunité d’avoir différentes expériences comme le travail d’équipe et aussi apprendre a être utile pour la communauté. J’espère, à travers nos activités que nous ferons un impact positif durable sur les communautés vulnérable.


Ouabie Banao, 23 Ouagadougou, Burkina Faso 
I am from cohort 3 of AVO i am very happy to share my skills with other people and to bring these skills to improve well being of the community and to help disadvantaged people.

Je suis tres heureux de partager mon experience avec personnes d’autres horizons et aussi apporter ce que j’ ai de meilleur pour pouvoir contribuer au developpement communautaire et aider les personnes demunies.


Amy Fraser, 23, London , UK
I am here to make a difference in children’s and women’s rights here in Koudougou. Whilst improving my language skills qnd spreading happiness.

Je suis ici pour mettre une difference dans les droits des enfants et de la femme ici a Koudougou. Tout en ameliorant mes competences linguistiques et repandre le bonheur.


Katie MacKissack, 24. Manchester, UK
I'm looking forward to building on the skills which I learnt during the last cohort and helping the volunteers to contribute towards making a real difference.

J'ai hate de developper les competances que j'ai apprises pendant la cohorte derniere et d'aider les voluntaires a contribuer a une difference veritable.

Nadiatou Corinne Dene, 28 Ouagadougou, Burkina Faso.
Hi I am team leader at AVO. I want to learn more how to deal with the management of a team and the plan of activities.I work as I can to attempt a sustainable development in my area.

Salut à tous je m’appelle Nadiatou Corinne DENE. Je suis team leader à AVO. Je veux en apprendre davantage comment gérer une équipe et planifier des activités. Je veux contribuer dans la mesure du possible à atteindre un développement durable des populations dans notre zone d’intervention.

Monday, 27 March 2017

Les jouets recylé

A AVO, les femmes qui tissent amènent leurs enfants avec elles, ces derniers restent toute la journée à attendre que leurs mères terminent leur travail. Il manquait à ces enfants des jeux distractifs.

Nous avons trouvé des idées sur la façon dont nous pourrions fournir ces ressources afin de créer un environnement agréable pour ces enfants.

C’est ainsi que nous sommes sortis dans la ville de Koudougou pour ramasser des bouchons de bouteilles, des boites de conserves, des morceaux de fer et de caoutchouc, des sacs de riz vides auprès des magasins.

Nous avons passé toute une journée à laver minutieusement nos ressources collectées en vue de les transformer en jouets.

Nous avons cousu les sacs de riz pour en faire des tapis, utilisables comme places assises pour les enfants pendant les repas communautaires car nous avons réalisé qu'il y avait tellement d'enfants qui viennent pendant le repas communautaire et il n'y avait pas assez de place pour s'asseoir, donc cette idée a très bien fonctionné.
Un autre membre de l'équipe a récolté des morceaux de fil de fer et du caoutchouc pour créer des voiturettes. Nous avons appris aux enfants à fabriquer des voiturettes. En utilisant le fer qui sert à la mise en forme de la coque de voiture, de fins morceaux de caoutchouc sont utilisés pour relier les morceaux de fer ensemble. Nous avons commencé difficilement mais au fur et à mesure, la tâche est devenue de plus en plus facile. Trois heures après l’apprentissage; ils ont pu fabriquer le jouet et nous étions très heureux.


En utilisant les bouchons de bouteilles nous avons créé un serpent; Nous avons également utilisé des assiettes en plastique pour créer des « frisbees ».

Ces jouets manquaient et donc nous en avons créé plus. Non seulement nous avons fourni aux enfants des jouets pour les divertir, mais cela nous a également permis de montrer aux femmes et au staff d'AVO qu'il ne faut pas dépenser beaucoup d'argent pour fournir des jouets aux enfants, nous avons en outre souligné l'importance d'utiliser des matériaux recyclés et notre imagination.

Après cela, nous avons fourni au staff d'AVO, des cours sur l’enfance. Nous avons insisté sur le fait que les jeux pour enfants doivent permettre d’intégrer la notion «PIES » qui signifie que le jeu doit permettre le développement Physique, Intellectuel, Emotionnel et Social de l’enfant.


Nous leur avons fourni des idées sur la création d'activités et de jouets. Ceci étant nous espérons que cela mènera à un changement durable.

Recycled toys

At AVO the women that weave bring their children with them. Very quickly into our placement we noticed that there was a lack of resources available to entertain the children, during the long hours they spend here day to day.

The levels of creativity within our group enabled us to come up with ideas on how we could provide such resources in order to create an enjoyable environment for the children.

We started by going out around Koudougou collecting bottle caps from the floor and used rice sacks from shops.


We spent a whole day giving our collected resources a thorough wash in preparation for them to be made into toys.

We took the rice sacks to be sewn together and used them as somewhere for the children to sit during community meals as we realised there were so many children who came for food and there was no where for them to sit, so this idea worked very well.

One member of the team had brought in used fish tins from home and created toy cars using these, bottle tops and string. Another member of the team collected bits of wire and also created a toy car.

Using the bottle caps we also created a toy snake and from the bottles we made rockets; we also used plastic plates and created frisbees.

Following this, we taught children how to make the cars. We used iron to shape the body of the car and then thin pieces of rubber were used to connect the pieces of iron together. In the beginning it was difficult but gradually the task became easier. Three hours later, the children were able to make the toys and we were very happy.

These toys have been in constant use and therefore we created more. Not only did we provide the children with resources to entertain them but it also allowed us to show the women and staff at AVO that it doesn’t have to cost money to provide physical resources for children to play with, we stressed the importance of using recycled materials and your imagination.


After that, we provided AVO staff with lessons on childhood development. We emphasized that children's games should allow the integration of the concept "PIES" which means that the game must allow the child's physical, intellectual, emotional and social development. We carried out a child development class with the staff at AVO which provided them with ideas about creating activities and toys. This allowed us to provide information to the members of AVO hopefully leading to a sustainable change.